Bonjour à tous et à toutes,

Aujourd'hui on va traiter un sujet un peu délicat, qui est lié à la sexualité dans l'adolescence et plus précisément à l'homosexualité.

Devenir adolescent puis adulte est déjà un voyage qui peut être compliqué pour chacun de nous. Quelle se passe bien ou mal cette période est souvent propice à de nombreuses questions. et surtout a de nombreux chamboulements dont des chamboulements amoureux ;)

Pour ma part, j'ai été vraiment très mal dans ma peau durant une grande partie de mon adolescence voir la totalité de celle ci, même aujourd'hui à la "hauteur" de mes 24 ans j'ai toujours une certaine amertume envers cette période qu'a été mon adolescence. Avec un style à part je n'étais pas très populaire à l'école, je n'avais pas beaucoup d'amis et j'étais plutôt une élève moyenne à l'école. Je n'ai moi même pas toujours été sympas envers moi, je sais pas si c'est clair mais cela sous entend que je me faisais du mal pendant l'adolescence (crise d'angoisse, crise de tétanie crise de spasmophilie, auto mutilation bref le cocktail gagnant !). J'ai mis très longtemps a avoir de l'indulgence et de la patience avec moi même et à trouver de l'estime pour ma personne. Aujourd'hui je peux conclure avec le recule de certaines choses:

Surtout ne vous rendez pas malade a vouloir vous mettre dans une case, votre sexualité ne détermine pas votre identité, elle y participe mais elle ne vous définie pas entièrement. Que vous soyez Gay/hétéro/bisexuel ou bien transexuel(le) cela ne fait pas qui vous êtes, ne laissez personne vous enfermez la dedans en commençant par vous même. Vous êtes un cocktail de nombreuses choses, de hobbies, de culture, de connaissance, d'activités...

Que vous soyez Gay/bi/trans ce n'est pas la fin du monde!

Lorsque je me posait ce genre de question, je me disais que je n’étais pas normale de vouloir faire ma vie avec une femme, que je ne serais jamais heureuse, que mon couple serait toujours sur la sellette pour "les autres", que je ne pourrais pas me marier et pas avoir d'enfants et voir pire si j'en avais, mes enfants ne seraient pas heureux.

FAUX: En choisissant d'être qui vous êtes, vous avez le droit d'être heureux et aujourd'hui plus qu'hier la société est plus ouverte envers "nos" choix de vie, même si il y a toujours une grande gueule pour dire des bétises sur les familles homoparentales. Aujourd'hui les couples homosexuels ont le droit au mariage, c'est pas rien et cela montre bien que notre combat de reconnaissance avance.

[Gaytime n°2] Comment s'assumer Gay/Lesbienne en étant adolescent(e)

Pour votre comin out prenez votre temps, personnes ne vous presse. Vous trouverez le bon moment ne vous inquietez pas, ne vous mettez pas la pression pour ca, chaque chose en son temps. Vous ne pouvez pas être a la fois au four et au moulin comme on dit. Parfois on pense que ca va être la fin du monde, que nos parents vont nous disputer, nous detester, nous renier et la plupart du temps on est éttoné par la capacité de comprehension de notre entourage.

Vous pensez peut être que vos parents/votre famille ne vous accepterons pas ?

C’est vrai que ce genre de nouvelle peut être difficile a digérer pour un papa ou une maman. Prenez ceci en compte, vous vous en doutiez peut être depuis longtemps puisque vous "êtes dans votre tête" mais vos parents non, la nouvelle peut leur donner l'impression de tomber du ciel. Choisissez un temps calme avec l'un ou l'autre voir les deux parents pour leur annoncer.

/Pour ma part j'ai utiliser un petit mot pour leur dire que j'aimais Elodie et que j’étais heureuse qu'ils ont pu lire ensemble lorsque je n’étais pas la. Ensuite ils n'ont rien dit, pas un mot sur la lettre que je leur avait laissé. Puis quelques jours plus tard j'ai parlé avec mon père et je l'ai rassuré. Je lui ai dit que je le sentais au fond de moi et que ce n’était la faute de personne. Que je me sentais beaucoup mieux depuis que je leur avait dit car pour moi c’était un calvaire de leur cacher cette partie de moi. Par la suite je peux dire que c’est le temps qui a fait son œuvre, j'ai digérer mon annonce, mes parents on digérer la nouvelle et comme l'humain est doté d'une adaptation a toute épreuve mes parents m'accepte comme je suis car comme je l'ai dit plus haut, je ne suis pas (que) homosexuelle, je suis moi, leur fille et cela ne change en rien leur amour envers moi et le mien envers eux./

Laissez leur du temps, laissez les prendre l'information et la digérer. Vos parents vont se poser à leur tour des questions avec ce genre de questions "c’est de ma faute?" "j'ai fais quelque chose de mal dans ton éducation?" "tu as manqué de quelque chose?". Rassurez les et déculpabilisez les, ce n'est la faute de personne c'est juste comme ça. Maintenant le tout c'est de l'accepter  et que votre homosexualité n’empêchera personne d'être heureux.

Vous n'êtes pas seul, il existe beaucoup de personne qui peuvent vous accompagner.

- vos frères et sœurs peuvent être d'une bonne aide

- les forums d'association d'aide LGBT

- les association d'aide LGBT dont le refuge (leur site)

- l’infirmière de votre collège/lycée/fac

- vos proches (amis, oncle, tante, cousin, cousine, grands parents...)

- un professeur (ne négligez pas leur capacité d'écoute)

La patience, malheureusement c'est parfois ce dont on manque le plus, mais avec le temps, les choses s'arrange, s'apaise, votre corps aussi se stabilise, vous murissez et vous prenez du recul sur vous. Comme je le disais plus haut vous devenez plus indulgeant avec vous même et vous vous comprennez mieux. Vos angoisses s'apaise et vous apprenez à maitrisez votre stress.

Surtout ne laissez personne vous convaincre que vous n'êtes pas normal, vous l'etes, l'homosexualité existe depuis la création de l'homme et seulement certaines société en on fait un tabou mais rien qu'a l'époque des Grecs et des Romains l'homosexualité etait courante et normale. Nous sommes tous égaux peut importe notre séxualité, notre religion, notre couleur,...

Vous avez autant le droit que chacun de nous de vivre votre vie, ne pensez pas le contraire. Surtout vous avez le droit de la vivre comme une personne gay/hétéro/bi/trans. Votre vie vous appartiens et personne pourra la vivre à votre place. Vous n'etes pas faible, vous n'etes pas betes, vous n'etes pas moche. Donnez vous les moyens de devenir chaque jour encore meilleur et devenez positif, faites le compte de vos acquis, de vos progrès . L'humain s'adapte et l'humain est naturelement fait pour relever des défis. N'hésitez pas a demander de l'aide si vous en avez besoin.

 

/Si j'avais une chose a dire a mon "moi" de l'époque, je lui dirais de ne pas s'en faire et d'avoir confiance en elle. Que lorsque qu'on grandit les problemes ne deviennent pas plus petits mais on a encore plus la gniaque pour les surmonter. Que l'on peut voir avec le temps qu'un couple homosexuel fonctionne exactement pareil qu'un couple hétérosexuel, nous rencontrons les même bonheur, les même problemes et nous partageons le même amour. Que je ressortirais encore plus forte des choix que j'ai fais. Qu'il faut tenir bon et que il ne faut pas hésiter a tendre la main et demander de l'aide lorsque l'on en a besoin./

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Un coups de blues? Le cafard ? Une angoisse? L'impression de ne pas avoir d'échappatoire? Des idées noires ? Envie de discuter ?

N’hésite pas passe un coups de fil a cette association qui est TOP !

La ligne d'écoute du Refuge joignable par appel ou par SMS au 06 31 59 69 50 répond 24h/24 et 7j/7 sans interruption.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Rendez vous lundi prochain pour un autre "GAYTIME" abonnez vous a la newletter ;)

Retour à l'accueil